Omaha Beach Mémoire

OMAHA BEACH le 6 JUIN :  Omaha Beach, autrefois « plage des sables d’or », correspond à une plage de sable de 6 km de long, bordée par un espace alternant marécages, dunes et villas (détruites) et, surplombée par un plateau dont le rebord forme des falaises mortes (30 à 40 m de haut) qui sont entaillées de 4 vallons correspondant aux villages de Colleville sur Mer (est), Saint Laurent sur Mer (centre) et Vierville sur Mer (ouest), ainsi qu’un vallon nommé le Ruquet, à Saint Laurent. Omaha sera l’une des deux plages de débarquement du secteur américain le 6 juin 1944, avec Utah Beach. 1-Quelles sont les forces en présence ? Les défenses allemandes -Présence d’environ 800 soldats près de la plage : il s’agit d »éléments de la 716°DI et, depuis janvier 1944, de la 352°DI dont plusieurs compagnies sont présentes sur les hauteurs d’ Omaha. Il faut ajouter la présence de nombreuses batteries d’artillerie au niveau de la nationale 13 et de réserves à l’arrière (15 km). Donc, au total, environ 2000 soldats allemands à proximité d’Omaha. Omaha est protégé par de nombreuses défenses : -environ 4000 obstacles sur la plage : sur la partie découverte à marée basse (avec des mines fixées) des portes belges, troncs pointus, pieux , hérissons tchèques. -aux sorties de plage (entrées de village) : des murs antichars et fossés antichar avec mines et barbelés. -sur le haut des falaises, à l’entrée des vallons, 14 WN (Widerstandsnesten) sont des points fortifiés avec des casemates et tobrouk en béton qui abritent des canons, mitrailleuses, tourelles de char, mortiers… le tout parcouru de tranchées et protégé par des barbelés et des champs de mines. Certains WN ne sont pas encore terminés. -à plus longue distance se situent des batteries de canons très puissants : Pointe du Hoc, Longues sur mer, Maisy. Les forces américaines Les américains ont prévu de faire débarquer 2 divisions : la 1re division américaine «Big Red One », une unité expérimentée et la 29e division « Blue and Grey », inexpérimentée, ainsi que deux bataillons de rangers, des unités du génie et diverses unités d’appui, sur quatre secteurs de débarquement nommés, d’ouest en est : « Charlie », « Dog », « Easy » et « Fox ». Le général Gerow, commande le 5ème corps d’armée américain, et le général Bradley, commande la 1ère armée américaine. En fait, le débarquement sera exécuté par deux « Regiment Combat Teams » (RCT), à l’ouest, le 116 RCT de la 29e division (major général Gerhardt) et à l’est, le 16 RCT de la 1re division (major général Huebner). Les RCT étant des régiments d’infanterie renforcés de bataillons de tank, d’unités antiaériennes et autres moyens d’appui.

Sans commentaire

Laisser un commentaire