Un village des Corbières, Cubières sur Cinoble

Un village des Corbières, Cubières sur Cinoble

Ce que l’on connaît de l’histoire de Cubières découle principalement des textes d’archives liés à l’abbaye du IXème siècle (844) dépendant du diocèse de Narbonne, qui fut unie à l’église de Cubières sous Charles-le-Simple. Charles-le-Chauve avait déjà pris cette Abbaye sous sa protection, comme si elle eût été de fondation royale, et lui accorda un diplôme d’immunité et de protection. En 1073 elle fut réformée et agrégée à I’ordre de Cluny. On perd toute trace d’activité après 1639.
Des récits de l’inquisition révélent certains épisodes de l’histoire du dernier parfait cathare BELIBASTE né vers 1280 à Cubières.

Il n’y avait pas de château seigneurial à Cubières mais une grande maison aux allures de manoir y est appelée « le château ». C’est un exemple de ces maisons de gentilhomme, défendues par de solides portes, aux fenêtres munies de grille et percées de quelques ouvertures de tir, qui apparaissent vers le seizième siècle et appelées  » Maisons Fortes ». Celle de Cubières semble plus récente et a dû être construite après la disparition du monastère, après le milieu du 17ème siècle.
Le style de cette maison forte, la disparition de l’abbaye, les traces de destruction par le feu, l’orientation Sud / Nord de l’église reconstruite, sont des éléments parmi d’autres qui contribuent à la thèse d’une présence protestante sur le village au cours du 16 ou 17ème siècle

Le village s’est reconstruit sur le site de l’Abbaye et le nom de Cubières a pris sa forme actuelle vers 1781, ses habitants se nomment « les cubiérols et les cubiéroles ».

Les villages des Corbières

L’église Sainte Marie de Cubières sur Cinoble

Sans commentaire

Laisser un commentaire